Silverman-Consutling-Invest: Meilleur site de Conseils et Investissements Boursiers

Silverman-Consutling-Invest: Conseils et Investissements Boursiers







Les News









Les types d'ordres


Jeudi 10 Mai 2012 - 10:29



Il existe plusieurs façons de passer ses ordres. Il est important de bien les comprendre car chaque type d'ordre a sa particularité et peut empêcher de commettre de coûteuses erreurs.


Ordre à cours limité
Avec cet ordre, les achats sont effectués à un prix maximum et les ventes à un prix minimum.

Supposons que vous vouliez vendre une action X. Vous passez un ordre de vente à cours limité à 100 euros et vous êtes certains que l'action sera vendue au minimum à 100 euros. Mais l'ordre ne sera pas exécuté si l'action cote moins de 100 euros. Inversement, si vous passez un ordre d'achat à cours limité à 70 euros, votre ordre ne sera exécuté qu'à 70 euros maximum.

Cet ordre permet de ne pas payer trop cher et de ne pas vendre à un prix trop faible.

Conseil : N'hésitez pas à vous placer à 70,1 euros plutôt qu'à 70 euros où tout le monde s'est déjà placé.


Ordre au prix du marché
L'ordre au "Prix du marché" correspond à un ordre au cours actuel. Dés son arrivé sur le marché, il se transforme en ordre "A cours limité" (cours = cours de la première confrontation).

Conseil : N'hésitez pas à négocier le tarif de cet ordre avec votre broker : il leur coûte moins cher en gestion.


Ordre à tout prix
L'ordre "à tout prix" consiste à acheter ou vendre une action à n'importe quel prix. On est ainsi certain de réaliser son opération : cet ordre est prioritaire sur les autres ordres. Mais cela peut parfois amener à acheter très cher ou à vendre à un prix très faible.

Conseil : N'hésitez pas à négocier le tarif de cet ordre avec votre broker : il leur coûte moins cher en gestion.


Ordre tout ou rien
Cet ordre ne peut être fractionné (on vend la totalité de ses titres ou rien du tout) et peut être assorti d'une limite de prix. On peut ainsi donner un orde de vente tout ou rien d'une ligne entière de titres à 85 euros par exemple.

Conseil : Ordre inefficace sur un titre peu liquide.


Ordre stop à seuil de déclenchement
Ce type d'ordre, appelé aussi ordre stop, permet de profiter ou de se protéger contre un retournement de tendance. Pour cela, il suffit de fixer un seuil à partir duquel on souhaite acheter ou vendre des actions.

Exemple : l'action Air France vaut 17 euros. L'actionnaire qui souhaite sauver sa mise en cas de correction peut passer un ordre de vente dit "stop" à 15 euros. Si l'action vient toucher ce seuil, son ordre de vente sera pris en compte et exécuté à n'importe quel prix.

Remarque : Ce type d'ordre est utilisé par les day-traders comme une sécurité en cas de retournement brutal du marché


Ordre stop à plage de déclenchement
Ce type d'ordre permet d'affiner ses conditions. L'actionnaire fixe deux bornes entre lesquelles il est prêt à vendre ses actions ou, le cas échéant, à en acheter.

Reprenons le cas d'Air France. L'investisseur craint un repli de l'action durant ses vacances. Il peut passer un ordre à plage de déclenchement à 15-15,5 euros. L'ordre de vente sera actif dès que l'action enfoncera le seuil des 15,5 euros, mais sera désactivé au dessous de 15 euros. L'actionnaire maîtrise son prix de vente, mais l'ordre peut exécuté partiellement. C'est la contrepartie de la sécurité.

Attention : la durée de validité de vos ordres est aussi à préciser. Il en existe en effet de plusieurs sortes : l'ordre jour (exécutable seulement dans la journée), l'ordre à date déterminée (le donneur d'ordres choisit la date limite de validité de son ordre) et l'ordre à révocation (valable jusqu'à la séance de la liquidation générale).


Ordre stop à plage de déclenchement
A coté des ordres ordinaires, il peut y avoir des ordres de blocs lorsque la quantité de titres offerts à l'achat ou la vente dépasse largement la quantité journalière usuellement échangée et que le prix offert est en dehors du marché. L'échange de bloc ne porte que sur des titres précis et pour une quantité donnée et sera supervisé par les autorités boursières. Mais il doit aussi se porter contrepartie au prix proposé des ordres présent sur le marché.

Notez




Dernières positions soldées



Partager ce site